Le cirque de Tournemire
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Le cirque de Tournemire
Tournemire

Le cirque de Tournemire

Faune
Géologie
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Stupéfiant paysage façonné par la mer qui recouvrait les causses il y a plus de 200 millions d’années, le cirque de Tournemire est un formidable habitat naturel pour une faune et une flore variées.

Au départ de Tournemire, arpentez un décor majestueux, ensemble de roches calcaires et de marnes grises, en essayant d’identifier les oiseaux et papillons qui y ont trouvé refuge – Hirondelle des rochers, Crave à bec rouge, Azuré du Serpolet - et les plantes qui s’accrochent à ses falaises , telles l’Alysson à gros fruits,… Une balade dans un écrin de biodiversité !


Les 6 patrimoines à découvrir
Géologie

Tunnel de Tournemire

Ce tunnel de 1885 m. a été percé à la fin du XIXème siècle.L'Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire a installé, en 1988, un laboratoire dans le tunnel de Tournemire afin d'effectuer des recherches et des expertises sur la géologie, la géophysique, la géomécanique, l'hydrogéochimie. Ces études fondamentales sont destinées à mieux comprendre comment l'eau se déplace et transfère les matières dissoutes. L'IPSN analyse également la struture du massif. À proximité on peu apercevoir des affleurements de marnes marines grises, il s'agit d'un mélange à égale proportion d'argile et de calcaire.
Pour en savoir plus : IRSN

lire la suite
Agropastoralisme

Pelouses sèches

Emblématiques du paysage caussenard, les pelouses sèches viennent de forêts primitives modifiées par l'activité humaine (défrichement, brûlis, culture, pâturage). C'est un milieu "naturel" aux originalités biologiques remarquables : présence d'espèces animales et végétales rares, terrain de chassse pour les oiseaux nichant dans les falaises et gorges environnantes, terres pastorales traditionnelles depuis des siècles. À la fin du printemps, les causses se parent de hautes herbes (stipe pennée) qui forment une épaisses chevelure argentée. (texte PNR Grands Causses). La présence pastorale est attestée par les clapas (tas de pierre résultant de l'épierrement), les jasses, et un peu plus loin une lavogne.

lire la suite
Agropastoralisme

Lavogne

Depuis le Néolithique, l'Homme n'a su de cesse que d'améliorer les nombreuses mares et trous d'eau naturels qu'il trouvait sur le causse, à la faveur d'une petite dépression du terrain appelé sotch ou doline. Ces indispensables réserves d'eau servaient aussi bien de point d'breuvement pour le bétail que de lavoir, de vivier...mais leur fond argileux, plus ou moins imperméable, n'a jamais cessé de poser des problèmes d'étanchéité. Si en occitant, lavanha designe l'ensemble des mares, qu'elles soient naturelles ou aménagées, au parc, nous préférons réserver l'appellation lavogne, ou lavagne, aux marres empierrées ou artificielles, témoins de l'essor du pastoralisme au XIXème siècle. (texte PNR Grands Causses).

lire la suite
Géologie

Le cirque de Tournemire

Situé au sud-ouest du Causse du Larzac, le  cirque de Tournemire est une zone géologique remarquable, qui marque la limite entre les avants-causses et les grands causses. Il présente des corniches calcaires et des escarpements rocheux avec des grottes et cavités où y nichent des rapaces comme le hibou grand-duc, l'aigle royal.

lire la suite
Géologie

Le cirque de Tournemire

Zone Natura 2000, le grand cirque est une des plus remarquables entailles de la bordure occidentale du Larzac. Les pentes inférieures correspondent aux seules marnes toarcienes qui se montrent un peu dégagées dans les ravinement SW, partout ailleurs elles sont masquées par des talus de pierrailles et par de gros éboulis. Plus haut les barres calcaires et dolomitiques dessinent l'encadrement du cirque présentant un relief ruiniforme.

lire la suite
Faune

les oiseaux du cirque

Les falaises du cirque de Tournemire sont le terrain de nidification et de jeux pour de nombreux oiseaux, des plus expressifs aux plus discrets : Hirondelles des rochers, le Martinet à ventre blanc, le Crave à bec rouge, le Tichodrome échelette, les Chauves-souris(Grand Ronolophe), rapaces rupestres dont le Grand Duc d'Europe.
lire la suite

Description

  1. Du parking de la mairie de Tournemire, emprunter la D23 en direction de Roquefort. 20m avant le passage sous la voie ferrée (pont), prendre à droite le chemin goudronné jusqu’à l’entrée d’un tunnel ferroviaire.Suivre le balisage jaune en prenant un sentier sur la droite. Passer une clôture, puis 100 m. après, traverser un chemin et continuer par le sentier montant en face (« sentier de l’ingénieur »). Après une franche montée, couper un petit canyon sec. 150 m après, superbe point de vue sur la gauche. Continuer jusqu’au Causse du Larzac d'où vous pourrez voir la ferme fortifiée des Fournials (respectez ce domaine privé).
  2. Laisser la ferme des Fournials sur la gauche, prendre la piste à droite, en direction du Viala du Pas de Jaux. 300 m. plus loin, avant une petite bâtisse en pierre, possibilité de descendre directement sur Tournemire en quittant la piste et en empruntant le sentier à droite.
  3. Continuez par le chemin caussenard en passant devant une lavogne (marre empierrée sur votre gauche) et en poursuivant jusqu'à la croix de Grépounac en longeant le cirque.
  4. Revenir sur ses pas jusqu'à la jonction avec le chemin des Arnals.
  5. Prendre le chemin à gauche balisé en rouge et blanc (GR71C). Continuer sur le GR qui descend dans le cirque de Tournemire. Descendre jusqu’au Pont du Diable où se situe la résurgence du ruisseau du Brias.
  6. Rentrer à Tournemire par la piste puis une route qui passe devant le stade  (à droite) puis devant une belle bâtisse (ancien couvent) et revenir au parking de la Mairie.

Aire sur le parking de la mairie

 

Départ : Parking de la mairie au centre du village, avenue Hippolyte Puech, Tournemire.
Arrivée : Parking de la mairie au centre du village, avenue Hippolyte Puech, Tournemire.
Communes traversées : Tournemire, Roquefort-sur-Soulzon, Saint-Rome-de-Cernon, Viala-du-Pas-de-Jaux

Profil altimétrique


Recommandations

Pente assez raide avant le point 2.
La Pyrale du buis est active de mai à octobre, les chenilles mangent les feuilles des buis et ainsi les dénudent. Elles descendent des arbres et se déplacent grâce à des fils (phénomène gênant en randonnée mais sans danger).

UNESCO Causses et Cévennes
Cet itinéraire est situé dans la zone cœur du Bien Causses et Cévennes, paysage culturel de l'agropastoralisme méditerranéen.

Lieux de renseignement

OT Pays du Roquefort

Avenue de Lauras, 12250 Roquefort/Soulzon

http://www.roquefort-tourisme.fr/

contact@roquefort-tourisme.fr

0565585600

Situé dans le Parc naturel régional des Grands Causses, la cité fromagère de Roquefort, altitude 630 mètres, 700 habitants, s'étire au flanc du célèbre éboulis du Rocher du Combalou, au sud du Larzac.
PÉRIODES D’OUVERTURE :
L’Office de Tourisme est ouvert à l’année :
    •    En juillet, août et jusqu'au 18 septembre : du lundi au samedi : 9h30-12h30 & 13h30-17h00
    •    De septembre à juin : du lundi au vendredi : 9h30-12h30 & 13h30-17h00, fermé le samedi et dimanche.
 

En savoir plus

Transport

Se déplacer en bus ou en train : https://lio.laregion.fr/

Covoiturage : BlaBlaCar, Rézo Pouce, Mobicoop, Idvroom, LaRoueVerte, Roulez malin


Accès routiers et parkings

De Saint-Affrique ou de Millau, emprunter la D999 puis, prendre la D23 direction Roquefort puis Tournemire sur 6 km.

Stationnement :

Parking de la Mairie, avenue Hippolyte Puech, Tournemire

Accessibilité

Maison du Plésisosaure accessible au personne à mobilité réduite.

Numéro de secours :
114

Source

Comité randonnée pédestre Aveyronhttp://aveyron.ffrandonnee.fr/
Communauté de communes du St-Affricainhttp://www.roquefort-tourisme.fr/

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
11
À voir

À voir

Cirque de Tournemire et Maison du Plésiosaure

 C'est à ses pieds qu'a été découvert dans les "terres grises" (argile) le squelette entier d'un reptile marin surprenant âgé de 180 millions d'années : l'Occitanosaurus tournemirensis.

Situé sur la commune éponyme, l'Espace Naturel Sensible (ENS) du Cirque de Tournemire s'étend sur une surface d'environ 130 ha et marque la limite entre les avants-causses et le causse du Larzac. Cet espace a un fort intérêt écologique à la fois pour la géomorphologie du site et pour plusieurs habitats naturels d'intérêt européen. Cette zone naturelle héberge de nombreux oiseaux remarquables comme le Hibou grand-duc, l'Aigle royal, la fauvette grisette, le Tichodrome échelette, le Crave à bec rouge ou encore de discrètes chauves-souris. On peut aussi y observer des espèces végétales adaptées au relief et aux roches, parfois au climat méditerranéen, telles que la Scrofulaire de Hoppe ou l'Alysson à gros fruits...

La Maison du Plésiosaure expose la copie d'un squelette du reptile marin (l'original est au Musée de Millau) ainsi que les panneaux d'interprétation sur la géologie, le Plésiosaure, la flore, les oiseaux, les chauve-souris. C'est aussi le point de départ du circuit de randonnée du Cirque de Tournemire qui vous permettra de vous plonger dans cet Univers unique et du sentier d'interprétation du cirque.

L'application mobile "Espace Nature Aveyron" vous permettra de découvrir toutes les espaces animales et végétales peuplant ce milieu et de découvrir la balade de l'ENS.



lire la suite